Groupe vocal Gymel Direction : Pierre Louis Godeberge

Historique

Le Groupe vocal Gymel a été fondé à Paris par Pierre Louis Godeberge en 1999. Il interprète les répertoires polyphoniques a cappella français, européens et slaves.

Finaliste du concours national Florilège vocal de Tours en 2007, il s'est produit dans de nombreux concerts en France (Paris, Île-de-France, Champagne, Normandie, Touraine, région Centre, Lorraine) seul ou avec des chœurs partenaires (Chœur Olivier-Messiaen de Saint-Maurice, Chœur Poulenc de Tours, Chœur ChanteMarne de Saint-Maur) et en  2014 au Festival de Conques pour la création mondiale de la Missa Conquensis de Lamberto Curtoni.

Historique

Gymel donne son premier concert en avril 2000 à l'invitation du SNATED 119-Allô enfance pour son Xème anniversaire, en présence de Anne-Aymone Giscard d'Estaing, marraine du SNATED.

De 2001 à 2004 GYMEL a été en résidence au Conservatoire d'Alfortville et en 2005 au Conservatoire de Créteil où il a  participé dans ce cadre à la création des Petits contes nègres de Lindolfo Bicalho, commande de l'École de Musique d'Alfortville avec le soutien de l'ADIAM-94 et du Conseil Général du Val-de-Marne, .

En 2002, Gymel a débuté un premier cycle de musique chorales est-européennes avec un programme intitulé « Enfants de Bohême » consacré aux compositeurs tchèques et moraves Smetana, Dvorak, Janacek, Martinu et Eben.

En 2003-2004, le Groupe vocal GYMEL a présenté « Jeannette et Margoton », un programme de musique française (Debussy, Poulenc, Tomasi, Canteloube, Ohana) avec une création intitulée Proof And Disproof, sur des textes d'Elizabeth Browning, écrit pour Gymel par Thibault Maillé, compositeur en résidence au sein du groupe et avec le soutien de la Mission Voix de l'ARIAM Île-de-France.

En 2005, deux programmes ont été présentés : l'un autour d'Antonín Dvořák et de sa Messe en ré majeur; l'autre, intitulé « Musiques sacrées I », premier d'une série de concerts de musiques spirituelles, avec notamment des œuvres de Palestrina, Mendelssohn, Grieg, Rachmaninov, Tchaïkovski, sera donné en première audition à Auvers-sur-Oise en 2006.

Le Groupe vocal Gymel est finaliste du Concours national du Florilège vocal de Tours 2007.

Remarqué également au Festival “Polyfollia” de St-Lô, il est invité à se produire en la cathédrale de Bayeux lors des Journées du Patrimoine 2007.

En 2008, c'est avec un programme « Musiques sacrées II » qu'il se produit à Antony (Saint-Saturnin), Montesson (Saint-Côme) et Paris (St Germain-de-Charonne ; Saint-Laurent).

Il est invité lors de la “Semaine du son” en 2009 à l'IRCAM (Paris) à se produire avec l'Orchestre Manifesto(dir. Mélanie Thiébault), dans le Requiem de Gabriel Fauré.

La saison 2010 l'amène à collaborer avec le chœur des Voix de l'Aure de Bayeux (Normandie) et Pierre Cambourian aux  orgues de Saint Vincent de Paul (Paris), dans la Missa Festiva  pour chœur et orgue d'Alexandre Gretchaninoff et dans un programme faisant dialoguer un Baroque russe, peu connu en France (Titov, Kalašnikov) avec le Baroque occidental (Monteverdi, Schütz).

Gymel présente en 2010 et 2011 des œuvres de musiciens français modernes et contemporains et d'Europe de l'Est (Bartók, Dvořák, Janáček, Martinů, Spassov, Stajnov).

En 2011 et 2012 Gymel donne une production des Vêpres opus 37 de Serge Rachmaninov des chanteurs venus de Touraine, Normandie, Picardie, Flandres, Belgique et Provence : plus de 60 chanteurs réunis pour dix concerts (Temple de Pentemont, Notre-Dame-du-Travail/ Paris ; abbaye de Cercanceaux/Nemours ; St. Saturnin d'Antony, N.D. des Pauvres/Issy, St Marcel/Vitry ; Cathédrale St. Gatien, église St. Etienne/Tours).
Réunir des chanteurs venus d'horizons divers autour d'un projet a permis de présenter des oeuvres nécessitant un grand effectif comme les Vêpres de Pavel Tchesnokov en 2013 à Paris et en 2014 en région parisienne et en province. En 2014, Gymel a co-produit avec l'orchestre “Oppera” (dir. M. Braud), les conservatoires de Saint-Maurice, les CRR de Versailles et de Tours, la cantate Saint-Nicolas Op. 42 de Benjamin Britten. Avec le Festival de Conques, Gymel a donné la création mondiale de la Missa Conquensis « Messe de Conques »), pour chœur, orgue et violoncelle de Lamberto Curtoni. Avec l’orchestre du CRR de Tours et le Chœur « Cantate » d’Orléans  (dir. Fr. Labadie) en 2016-2017, Gymel a s’est produit dans un ciné-concert avec le film d’Eisenstein Alexandre Něvsky et sur la musique de Sergueï Prokofiev.

En 2018 Gymel a donné la Missa brevis KV 194 de W. A. Mozart (Paris, Saint-Maur) et en 2019-2020, le Requiem (1900) de Gabriel Fauré.
– – –

Retrouvez le Groupe vocal GYMEL sur Facebook  :

http://www.facebook.com/profile.php?id=100001195264637

— — —

“Notre époque mécanisée suit un chemin dont le terme est un être humain réduit lui-même à l'état de machine. Seul l'esprit du chant peut nous sauver de cette issue fatale” (Zoltan Kodaly, Ecrits.)

“La musique est à tout le monde” (Zoltan Kodaly, Ecrits.)

Retrouvez une vidéo du Groupe vocal Gymel :

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *